Édith Lavoie, artiste peintre

Clients corporatifs et organisations

Collection privée

Il plairait à votre organisation d'acquérir de mes oeuvres originales pour en constituer une collection privée?

Vous pouvez donc explorer ma galerie Web ou commander des créations sur mesure à partir de thématiques, de valeurs chères à votre organisation, ou encore vous en remettre au gré de mon inspiration.

Exemple de collection privée

La collection « Émotion du patrimoine bâti ».

Décembre 1918, 3 du Chien d'Or
zoom

zoom

zoom

Cette collection d'oeuvres originales que j'ai conçues pour le compte de la compagnie BLJC, une entreprise propriétaire d'un important parc immobilier au Canada et aux États-Unis, illustre ma recherche et ma démarche dans ce contexte particulier d'une série d'oeuvres composant une collection privée

Recherche et démarche artistique

L’idée originale consistait à rechercher un moment riche en émotion duquel put être témoin un des édifices patrimoniaux de BLJC. « Émotion du patrimoine bâti », collection que j’ai débuté en 2001, s’intitule ainsi car elle met en scène, dans chacun des tableaux, des édifices patrimoniaux propriétés de BLJC situés dans la ville de Québec.

La construction de l’édifice mis en scène dans ce tableau (le 3 rue Buade, Québec, anciennement 3 Passage du Chien d’Or) remonte à la fin du 19e siècle.

L’identification d’un moment émouvant duquel put être témoin le bâtiment m’a engagé dans une recherche — tout d’abord relativement à la fonction de l’édifice, jadis bureau de poste —, et ensuite relativement aux événements historiques.

Une fois identifié le sujet de l’œuvre à concevoir, débuta une recherche iconographique afin de reproduire avec intégrité l’édifice, l’environnement et la mode vestimentaire de 1918.

En mettant en scène le sujet premier de la commande de BLJC — son édifice du 3 rue du Chien d’Or —, mais qui devient partie prenante d’une dynamique historique, humaine et émouvante, j’ai tenté de faire découvrir au delà du bâtiment (édifice de la poste de Québec en 1918) et de son environnement...

Un bâtiment témoin d’un moment de vive émotion : une scène se déroulant en décembre de 1918, à la veille de la période des fêtes, un mois après la fin de la première guerre mondiale...

Une femme entourée de ses deux enfants y tient sur son cœur, devant l’édifice de la poste, une lettre de son mari. Une missive arrivée d’Europe lui apprenant que l’être aimé et père des deux enfants qui l’entourent, est toujours en vie et qu’il revient sous peu au pays...

Outre sa destinée originale, le tableau servit de carte de souhait de Noël pour BLJC en 2001.

Fait à noter, chacune de des œuvres de la collection privée « Émotion du patrimoine bâti » incorpore discrètement le logo de l’entreprise.

Toile complète Détail
Toile complète Détail

Pour un projet de collection privée, communiquez avec moi.